Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi

La Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi (RICE) a été créé pour contrer le phénomène de pollution lumineuse en engageant une véritable dynamique de développement durable sur une partie du territoire haut-pyrénéen.

Autrefois une problématique d'astronomes, la protection du ciel étoilé s'est démocratisée à partir des années 90 grâce aux actions combinées d'associations et d'organismes spécialisés. Plus qu'un simple objet d'étude scientifique, le ciel est aujourd'hui valorisé et protégé en tant que patrimoine naturel et culturel.

Pourquoi protéger le ciel étoilé ?

"Aujourd'hui, pour la première fois dans l'histoire humaine, les étoiles ne sont plus visibles".

Francesco Bandarin - Directeur du Centre du Patrimoine Mondial de L'UNESCO
La plaine de nuit
  • Rupture entre les sociétés et le ciel étoilé : L'augmentation de la pollution lumineuse depuis le XXème siècle a fini par faire disparaître le lien millénaire entre les hommes et la voûte céleste. Les étoiles sont maintenant perçues comme des objets virtuels.
  • Impact sur la biodiversité : Dans sa quête d'une prolongation du jour au-delà du coucher du soleil, la société moderne à négligé que 2/3 de la faune et de la flore sont nocturnes. Depuis peu on constate une dégradation de l'environnement nocturne (disparition d'insectes, interruption des circuits migratoires, fragilisation des arbres et des végétaux, ...)
  • Non durabilité de l'éclairage actuel : l'éclairage public peut représenter jusqu'à 40% des dépenses en électricité d'une commune. Ceci est dû à la vétusté des installations, et à une utilisation irrationnelle de la lumière (sur-éclairement, flux lumineux mal orienté, plages horaires excessives, ...) 

Comment protéger le ciel étoilé ?

"Les lampadaires ont éteint le ciel, et ont rompu sa relation avec l'homme. Les étoiles aujourd'hui sont des êtres fictifs".

Hubert Reeves
Renouer avec les étoiles

Une réserve de ciel étoilé est un espace à l'intérieur duquel, des mesures ont été prises pour réduire la pollution lumineuse, afin de retrouver et de préserver un ciel pur, et par conséquent l'accés au ciel étoilé.

  • Retrouver et préserver une bonne qualité de ciel : des programmes de suivi de la qualité de ciel sont mis en place dans toute la réserve, afin de mesurer le résultat des actions de conversions des éclairages, et d'intervenir en cas de dégradation
  • Mettre en place un nouveau mode d'éclairage : les communes de la réserve s'engagent à respecter un document prescriptif sur l'éclairage, leur permettant d'agir sur les aspects techniques et sur les usages de la lumière (élimination du flux émis au-dessus de l'horizon, adaptation des horaires et niveaux d'éclairement, économies d'énergie et respect de l'environnement nocturne.
  • Sensibiliser et éducquer à la protection du ciel étoilé : la réserve est l'occasion d'initier des programmes pédagogiques à destination du grand public et des scolaires, ainsi que des animations, des formations et des évènements pour faire vivre cet espace et transmettre son message.

Le territoire de la Réserve Internationale de Ciel Etoilé


La zone coeur de la RICE ne contient aucun éclairage permanent. Elle mesure 600 km² et est basée sur des espaces naturels protégés, dont le parc National des Pyrénées, déjà existants pour ne pas représenter de contraintes nouvelles sur les territoires.

La zone tampon habitée entoure la zone coeur et permet aux communes d'améliorer leurs éclairages et de bénéficier des potentialités d'un tel espace. Elle se compose de 251 communes réparties sur 3 territoires engagés :

  • le Pays des Vallées des Gaves (89 communes)
  • la Communauté de Communes de Haute-Bigorre (24 communes)
  • le Pays des Nestes (138 communes)

Le dossier de labellisation de ce projet a été soumis à l'IDA International Dark-Sky Association.